archive-edu.com » EDU » C » CA.EDU

Total: 548

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Campagne pour freiner le recrutement militaire dans les institutions scolaires québécoises - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    missions humanitaires mais plutôt de procéder à des missions offensives Travailler pour la paix n implique pas d apprendre à utiliser des armes mais bien à développer des réflexes pacifiques permettant de prévenir les conflits C est ce à quoi travaille notre réseau des Établissements verts Brundtland EVB CSQ en prônant des valeurs telles que l écologie le pacifisme la solidarité et la démocratie ajoute Mario Beauchemin Mentionnons qu une lettre signée par la présidence de la CSQ a été envoyée au ministère de l Éducation du Loisir et du Sport MELS à la Fédération des commissions scolaires du Québec FCSQ à la Fédération des cégeps à la Fédération des comités de parents du Québec FCPQ à l Association des commissions scolaires anglophones du Québec ACSAQ ainsi qu à la Conférence en éducation des Premières Nations leur demandant d appuyer ses actions La campagne de recrutement de l armée est motivée par la guerre en Afghanistan une guerre illégale en vertu du droit international Cette guerre est menée contre la volonté de la population canadienne et québécoise Ironiquement la démocratie que nos militaires prétendent vouloir implanter en Afghanistan semble faire défaut ici même Il est totalement inapproprié de permettre que nos établissements d enseignement soient exploités par l Armée canadienne pour faire la promotion de l engagement dans un tel conflit dénonce Micheline Thibodeau vice présidente de la FNEEQ CSN Ce qui est scandaleux c est que l Armée canadienne profite de la situation précaire de certains étudiants pour atteindre leurs objectifs de recrutement déclare Xavier Lefebvre Boucher président de la Fédération étudiante collégiale du Québec FECQ En effet une carrière militaire peut paraître particulièrement attirante pour les 6 000 à 13 000 étudiants qui n auront plus accès à l éducation universitaire à la fin du dégel des frais de scolarité Il faut d ailleurs rappeler à cet effet que l Armée canadienne finance jusqu à 50 des frais de scolarité pour les réservistes et 100 pour les forces régulières Les recruteurs tentent effectivement de profiter de l augmentation des frais de scolarité pour offrir une éducation subventionnée aux étudiantes et étudiants qui croulent sous les dettes Pour l Association pour une solidarité étudiante ASSÉ s opposer au recrutement militaire dans les établissements d enseignement est un moyen de manifester l opposition étudiante au déséquilibre des ressources entre les secteurs de l éducation et de la guerre L éducation doit être accessible à tous et personne ne devrait avoir à s enrôler dans l armée pour pouvoir étudier Nous revendiquons du financement pour l éducation pas pour les guerres d occupation affirme Alex Desrochers secrétaire aux relations internes de l ASSÉ Tout au cours de l année scolaire nos organisations continueront à alimenter dans leur milieu une campagne d opposition au recrutement que mène actuellement l Armée canadienne la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale ont conclu les porte parole de la Coalition contre le recrutement militaire dans les établissements d enseignement du Québec Voir en ligne Campagne

    Original URL path: http://speca.ca.edu/campagne-pour-freiner-le?id_document=331 (2013-06-13)
    Open archived version from archive


  • Mettre l’éducation publique au rang des priorités nationales - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    sur les cours de culture religieuse Ou alors un bon coup de théâtre dans lesquels sont passés maîtres les tenants d une approche économiste de l éducation Dressés sur leurs colonnes de chiffres ils jouissent alors de la tribune médiatique proposant sans avoir consulté les principaux intéressés enseignantes et enseignants des plans d action clés en main dont oh surprise la réussite repose en bonne partie sur un apport de fonds privés Le temps presse Tout pourtant devrait pousser la société québécoise à placer l éducation au centre de ses préoccupations Le monde du travail a changé et l éducation supérieure n est plus un luxe mais une nécessité Plus apparentes dans le secteur de la santé les mutations sociales commandent des actions qui ne doivent pas être remises à plus tard quand il sera trop tard Pour ne citer que cet exemple un phénomène comme la marginalisation sociale des exclus du système scolaire ne peut plus être ignoré Comment expliquer l apparente apathie ambiante face à l avenir du système éducatif Est elle imputable à l incapacité des gouvernements à concevoir pour l éducation des projets capables de susciter l adhésion voire l enthousiasme des principales et principaux intervenants du milieu ainsi que des parents La question se pose Qu on prenne les choses par le biais pédagogique ou administratif le résultat est le même Au primaire et au secondaire la réforme a laissé derrière elle scepticisme et critiques chez une armée d enseignantes et d enseignants découragés et épuisés Aux niveaux collégial et universitaire les projets actuels de gouvernance en enseignement supérieur irritent les acteurs du milieu dont le mode de fonctionnement démocratique est bafoué On n y voit qu une volonté accrue de contrôle ce qui dans les faits n améliore en rien les choses comme la FNEEQ l a écrit dans le mémoire présenté à la commission parlementaire ce n est pas parce qu on pèse un poulet à tous les jours qu il engraisse Comment blâmer le grand public de ne pas croire aux apparents efforts gouvernementaux La situation actuelle appelle à un effort collectif d envergure que nos dirigeants s avèrent bien incapables de susciter Le forum social québécois nous attend Les organisations syndicales signataires du Manifeste n ont pas baissé les bras Elles ont misé sur le deuxième forum social québécois FSQ qui se déroulera du 9 au 12 octobre prochain à Montréal pour une première diffusion publique de ce texte qui reprend et explicite les positions consensuelles des organisations Cette année le FSQ abordera comme thématique principale la crise du capitalisme que nous vivons Si l éducation est rarement reliée de façon directe à l effondrement de la finance internationale et aux atteintes portées à l environnement il n en reste pas moins que l approche utilitaire de l école gérée comme une entreprise privée en fonction de l intérêt du patronat devient un facteur de consolidation de ce système qui a échoué Repenser l enseignement en fonction des intérêts collectifs est

    Original URL path: http://speca.ca.edu/mettre-l-education-publique-au?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • Front commun syndical historique de 475 000 employées et employés de l’État - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    Conseil du trésor et lui signifieront leur volonté d adopter une approche différente pour cette prochaine négociation Ils demandent au gouvernement d adopter un échéancier raccourci incluant une démarche de pré négociation dès ce printemps afin d en arriver à un règlement d ici avril 2010 Afin de donner toutes les chances à la négociation nous souhaitons commencer rapidement les travaux et les concentrer autour de quelques enjeux majeurs qui peuvent être réglés de façon satisfaisante dans des délais les plus courts possible Nous invitons le gouvernement à saisir cette occasion pour trouver des solutions avec nous aux problèmes que vivent nos services publics a expliqué la présidente de la CSN Claudette Carbonneau Des mythes qu il faut détruire Le retard salarial constaté entre les employés des secteurs public et parapublic et les autres salariés du Québec est un obstacle important à leur fonctionnement optimal et à leur développement En 2008 l Institut de la statistique du Québec ISQ estimait ce retard à 7 7 en moyenne par rapport à l ensemble des salariés du Québec et à 5 2 par rapport au secteur privé Il y a trente ans plusieurs travailleurs du secteur privé enviaient leurs collègues du secteur public Aujourd hui les conditions de travail et les salaires se sont tellement détériorés que le gouvernement peine à recruter et à garder son personnel Ce n est pas un vol de réclamer sa juste part a déclaré le président de la FTQ Michel Arsenault Par ailleurs il faut savoir que la sécurité d emploi mur à mur des employés de l État est un mythe Seulement 64 des salariés sont des réguliers que ce soit à temps plein les trois quarts ou à temps partiel un quart alors que 36 sont sur appel occasionnels ou temporaires et n ont donc aucune sécurité d emploi Mise en garde au gouvernement Dans un autre ordre d idées les porte parole du Front commun ont prévenu le gouvernement que les services publics et les conditions de travail des personnes qui les dispensent ne doivent pas faire les frais de la crise Au contraire la crise révèle à quel point nos services publics constituent le meilleur rempart contre l appauvrissement de la population Investir dans les services publics à ce moment ci doit être considéré comme un investissement des plus rentables pour relancer l économie Ils soutiennent que le demi million de membres qu ils représentent fera preuve de la détermination et de la solidarité nécessaires pour amener le gouvernement à négocier avec diligence et de bonne foi Les signataires des ententes Il faut noter la présence des autres signataires des protocoles soit les présidentes et les présidents des organisations regroupées au sein du SISP Lina Bonamie de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec FIQ Lucie Martineau du Syndicat de la fonction publique du Québec SFPQ Dominique Verreault de l Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux APTS et Gilles Dussault président du Syndicat de

    Original URL path: http://speca.ca.edu/front-commun-syndical-historique?lang=fr&debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • La recherche universitaire... version « cowboy » - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    canadienne s intègre toujours plus à l économie étasunienne La mondialisation impose semble t il de pareils choix pourtant très douteux Un tollé général s est élevé contre cette vision utilitariste et simpliste de la contribution des sciences humaines au progrès social Les associations de chercheurs celles des étudiants et même la Conférence des recteurs des universités ont toutes dénoncé les dangers d un tel virage idéologique y voyant une menace à l autonomie et à la liberté universitaires Même Alain Dubuc éditorialiste au quotidien La Presse a protesté contre la manœuvre grossière du ministre des Finances et de son collègue Gary Goodyear ministre d État aux Sciences et à la Technologie qui de plus serait de confession créationniste Les débats parlementaires ont fustigé cette approche et les députés de l opposition ont demandé au gouvernement de rectifier sa prescription hélas sans succès Ainsi s impose la version cowboy de la science au Canada d a ujourd hui La recherche en sciences humaines reste le parent pauvre parmi les secteurs subventionnés On voudrait maintenant rendre prioritaire la recherche économiquement utile Ce n est pas nécessairement parce qu on investit dans des domaines soi disant rentables et directement branchés sur l économie qu on va avoir des retombées économiques positives au contraire dit Louise Dandurand présidente du comité de la recherche de la CREPUQ D a illeurs le monde des affaires est certainement en mesure de subvenir lui même à la recherche dans des projets lucratifs qui lui importent Ce merveilleux monde des affaires qui nous a jetés dans la tourmente financière a bien peu mérité une telle manne gouvernementale Que feront les grands conseils subventionnaires de ce critère d attribution des bourses aux étudiants chercheurs Ces derniers seront ils à formuler des projets reliés aux affaires Les sciences humaines et sociales se tourneront elles vers les sciences de l a dministration et de la gestion Rappelons que le secteur des sciences humaines représente actuellement 50 7 des corps professoraux au Québec Les étudiants en sciences humaines sont les plus nombreux au sein de nos universités et leurs recherches de maîtrise et de doctorat sont les moins bien subventionnées Octroyer des bourses conditionnelles risque fort de les séduire car il s agit de bourses annuelles pouvant aller jusqu à 35 000 On risque ainsi l autocensure dans la formulation de projets de recherche Il nous faut dénoncer la manœuvre gouvernementale qui oriente la recherche en sciences humaines et qui vient bafouer la liberté universitaire Cela constitue une forme de musellement de la pensée critique par le biais de l attribution des subventions publiques Le gouvernement Harper continue à jouer au cowboy idéologue en des domaines sensibles de la vie collective avortement féminisme promotion artistique et maintenant les sciences humaines Ses attaques aux acquis sociaux et aux valeurs communes soulèvent l indignation Espérons que le mandat de ce gouvernement sera vite résilié Comité école et société FNEEQ CSN Articles de cet auteur Éducation et finances publiques Le développement économique du Québec un

    Original URL path: http://speca.ca.edu/la-recherche-universitaire-version?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • Non à la loi sur la gouvernance - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    un projet commun pour les universités québécoises et les principes d une saine administration gestion Pour aller signer la pétition cliquez ici SPECA Articles de cet auteur Nouveau site web CA du 26 avril 2012 CA du 23 février 2012 CA du 1er décembre 2011 CA du 31 août 2011 et du 29 septembre 2011 Articles les plus récents Dans la même rubrique Gouvernance à la sauce privée Dix propositions pour l avenir du système d éducation québécois Tarification de l éducation postsecondaire ou gratuité scolaire L éducation pour tous À propos des droits de scolarité La reconnaissance syndicale une lutte de tous les instants Les technologies de l information nouvelle génération Le maintien du gel des droits de scolarité Une ségrégation scolaire insidieuse Résistance contre l AGCS les nouvelles stratégies Réforme de l éducation La formation continue dans les cégeps depuis 1990 Vigile de protestation Les profs appuient les revendications étudiantes Appel à la résitance citoyenne 0 15 Navigation Accueil du site Contact Agenda Plan du site Sites Web En résumé Rechercher Rechercher Rubriques SPECA HEBDO Vol 33 Protection syndicale Perfectionnement Lettre d entente locale Échelles salariales Tableau concernant l obtention de la permanence Guide du calcul de l

    Original URL path: http://speca.ca.edu/non-a-la-loi-sur-la-gouvernance?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • Sélection scolaire : le cercle vicieux de la ségrégation - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    laquelle tout concourt à détourner les jeunes de l école Sans compter que ces derniers ceux là mêmes qui nous préoccupent lorsqu il s agit de taux de réussite sont aussi ceux dont le rapport à l école est davantage problématique et qui auraient besoin d un soutien beaucoup plus important hélas que celui que l institution est en mesure de leur apporter Dans ce contexte sur lequel on pourrait écrire longtemps la sélection scolaire se présente comme une porte de sortie individuelle Les enfants qui peuvent en bénéficier parce que présentant un potentiel académique suffisant et parce que nés dans une famille qui accepte de payer la note peuvent être sauvés au prix d une dégradation supplémentaire du système public Que beaucoup de parents qui en ont les moyens choisissent l école à projet ou l é cole privée n est pas surprenant Et comme la demande est forte on sélectionne Une sélection à deux niveaux d ailleurs selon le potentiel académique mais aussi indirectement selon l e nvironnement familial Il y a fort à parier que les familles de ces élèves qui sont prêtes à payer quelques milliers de dollars par année scolaire se préoccupent d éducation et vont suivre et soutenir à la maison la progression académique de leurs enfants Le résultat est que la sélection des effectifs ne permet plus un accès généralisé à une école offrant un soutien et un encadrement serrés pourtant nécessaires à la réussite de la majorité Le choix des parents d envoyer leurs enfants à une école qui pratique la sélection est donc profondément individuel et s intègre mal à une vision plus globale de l é ducation Ce choix rassure les parents et leur donne l impression que leurs enfants auront accès à un enseignement de meilleure qualité Par contre envoyer ses enfants à l école publique non sélective peut sembler à la rigueur une décision courageuse qui relève pour certains d un choix social et d un refus de participer à la dégradation des services de l État un choix pas toujours évident dans le contexte actuel Devant ces deux avenues on peut comprendre que de nombreux parents pensent à leurs intérêts immédiats à ce qu ils croient meilleur pour l avenir de leurs enfants contribuant ainsi à accentuer les défaillances de notre système d éducation public Cette logique du chacun pour soi fait en sorte que le système part à la dérive qu il échappe à tout contrôle politique et social Appeler au débat public Les changements qu engendre cet état de fait sont beaucoup plus profonds qu on pourrait le croire et entravent de deux manières importantes la mission de démocratisation que nous avons comme société confiée à l école D abord parce que la ségrégation scolaire accentue le fossé entre les jeunes Cela ne surprendra personne et les résultats de plusieurs recherches vont dans ce sens Est ce bien là ce qu on cherche comme résultat pour un système scolaire On peut d ailleurs raisonnablement avancer

    Original URL path: http://speca.ca.edu/selection-scolaire-le-cercle?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • Forum social mondial 2009 : crise économique et éducation - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    ces principes fondamentaux Éducation libération ou contrôle Un séminaire sur l éducation organisé par Alternatives a rassemblé une remarquable diversité d enseignantes et d enseignants en provenance de quatre continents seule l Océanie n avait pas de représentantes ou de représentants avec des délégations relativement équivalentes De très nombreux aspects du métier ont été abordés marquant à quel point cette même profession peut être exercée de façon différente d un pays à l autre Très rapidement toutefois une question centrale a été formulée l école actuelle est elle un facteur de changements sociaux ou un instrument de contrôle social Dans notre société québécoise avec l omniprésence des médias appartenant à une poignée d entreprises il est souvent aisé de considérer ou d espérer l école comme un lieu de résistance et d apprentissage de la pensée critique Mais dans de nombreux pays ceux du Sud surtout l école devient un lieu d endoctrinement et les enseignantes et les enseignants servent de relais à la propagande officielle Le débat s est animé lorsque des enseignants palestiniens ont décrit leur condition La censure est permanente dans leurs écoles Les professeurs jugés trop patriotiques sont congédiés Les manuels scolaires doivent être conçus avec Israël et les États Unis dressant des portraits stéréotypés des Palestiniens et des Israéliens les premiers étant menteurs et idiots les seconds forts et intelligents Ces propos ont été clairement confirmés par deux enseignants juifs israéliens présents dans la salle De nombreux autres problèmes ont été soulevés En Afrique subsaharienne l utilisation d auxiliaires d enseignement mal payés et non qualifiés détériore grandement la qualité de l éducation Dans certains pays comme l Inde l école parvient difficilement à s adapter à la diversité des langues et des religions et n arrive pas à s établir comme inclusive Au Brésil dans certaines régions notamment l Amazonie les écoles publiques sont si pauvres qu elles ne parviennent pas à remplir leur rôle ce qui accentue de façon marquée les écarts entre les riches qui profitent de l école privée et les pauvres Plusieurs se sont inquiétés de la façon dont les manuels scolaires réécrivent l histoire et cachent des vérités essentielles Et partout les enseignantes et les enseignants subissent une forme de perte de contrôle du savoir tant Internet et la télévision occupent désormais un rôle central dans la formation des élèves Un Forum social de l éducation en Palestine Un forum social de l éducation en Palestine Voilà l une des surprenantes propositions amenées lors du FSM à Belem D après Michel Lambert responsable du projet pour Alternatives un tel forum semble en mesure de se réaliser De fructueuses rencontres entre une délégation palestinienne et le groupe organisateur du FSM ont permis de poser des jalons afin que l événement ait bel et bien lieu Inutile de dire que ce forum aurait un impact considérable Non seulement il contribuerait à sensibiliser davantage les populations aux difficultés vécues par les enseignantes et les enseignants palestiniens mais il permettrait aussi d aborder

    Original URL path: http://speca.ca.edu/forum-social-mondial-2009-crise?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive

  • Faire de l’éducation publique la priorité nationale du Québec - [Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)]
    priorité nationale du Québec Il est donc proposé De faire de l éducation la priorité nationale et conséquemment d élaborer et de mettre en œuvre une politique nationale de l éducation publique apte à soutenir avec fermeté le développement d un système d éducation de qualité universel accessible et gratuit D implanter des changements structurants qui contribueront à faire de nos écoles primaires et secondaires des milieux de vie motivants et tournés vers la réussite notamment par les éléments suivants La mise en place de projets éducatifs accessibles à tous les élèves Une diminution du nombre d élèves par classe L ajout de ressources enseignantes professionnelles et de soutien afin de mieux encadrer et soutenir les élèves en difficulté et les nouveaux arrivants Un développement des activités parascolaires Un accroissement de la qualité des services de garde en milieu scolaire De mettre en place des modalités permettant à terme la fin du financement public des écoles privées en favorisant l intégration progressive des écoles privées au système public d éducation dans le plein respect des droits du personnel impliqué De développer et de consolider le réseau national des cégeps et de garantir dans toutes les régions une offre de services diversifiés et gratuits et une formation de qualité équivalente et transférable attestée par un diplôme national De veiller à ce que soit maintenu l équilibre entre les trois volets de la mission fondamentale des universités de se faire l instigateur d une réelle collaboration entre les établissements de faire en sorte que la mission des universités soit au cœur de toute décision d où qu elle provienne et de revoir en conséquence son approche de la gouvernance dans l enseignement supérieur De prendre des mesures fermes pour encadrer les rapports entre les établissements d enseignement et l entreprise privée notamment en balisant les partenariats et le financement de la recherche De reconnaître dans les faits à tous les adultes le droit à l éducation et à la formation continue et leur donner les moyens d assurer l exercice de ce droit D organiser un véritable débat social sur l ensemble de la condition financière étudiante d améliorer de toute urgence le programme d aide financière aux études et de mettre en place des mécanismes permettant de réduire les obstacles financiers à la poursuite des études De mettre en place les moyens nécessaires pour favoriser l attraction l insertion professionnelle une préparation adéquate du personnel la formation continue le maintien en emploi une rémunération équitable ainsi que de meilleures conditions de fin de carrière pour le personnel de l éducation De mettre fin au sous financement chronique du système d éducation et d y réinvestir massivement de telle sorte qu il puisse répondre aux besoins actuels et à venir Pour les partenaires signataires de cette déclaration faire de l éducation publique la priorité nationale c est choisir d investir avec détermination dans notre avenir collectif et se donner les moyens d affronter avec confiance les défis du XXIe siècle C est

    Original URL path: http://speca.ca.edu/faire-de-l-education-publique-la?debut_articles_rubrique=15 (2013-06-13)
    Open archived version from archive



  •